6 raisons de procrastiner

Dans notre société actuelle toujours en quête de rapidité, remettre au lendemain n’est pas forcément une mauvaise chose…

« On verra plus tard si tu veux bien » : qui d’entre vous n’a pas prononcé cette phrase si ce n’est aujourd’hui, du moins dans les jours précédents ?

Procrastiner, un mot qui désigne la tendance de certains d’entre nous à toujours remettre à demain ce qu’il pourrait faire aujourd’hui. Pourtant, ce n’est pas un si vilain défaut que cela :  à l’époque gréco-romaine, cette manière de fonctionner était même mise en avant par les grands sages. Ceux-ci pouvaient rester assis pendant des heures à méditer, sans pour autant mener d’actions concrètes pour « faire avancer les choses ».

Voyons ensemble six bonnes raisons de ne pas s’inquiéter d’avoir recours à la procrastination.

 

1. Être procrastinateur vous permet d’en faire plus que les autres

 

Il est des tâches qui nous barbent avant même de les avoir commencées.

Vous préfèrez alors ne rien faire de ce qui était prévu. A la place, vous allez vous occuper de tout un tas d’autres choses. Que ce soit faire le ménage, payer vos factures ou répondre à vos mails, vous allez abattre un travail colossal et utile. Or, si vous vous étiez lancé dans votre « programme » de la journée, vous auriez probablement moins avancé et fait moins de choses…

 

2. Vos décisions sont mûrement réfléchies

 

Procrastiner, c’est aussi reporter une décision jusqu’au dernier moment. Entre temps, vous avez pu récolter des informations, réfléchir et prendre du recul… et vous allez de ce fait avoir une démarche plus aboutie.

 

3. La procrastination conduit à la créativité

 

Les procrastinateurs sont souvent de grands penseurs. En reportant une tâche trop difficile, on est souvent conduit à inventer un meilleur moyen de l’accomplir.  » Si vous retournez à l’Histoire de la culture humaine, et prenez toutes les inventions qui ont été faites par quelqu’un qui était sensé faire autre chose à ce moment là, je suis certain qu’il ne restera pas beaucoup d’autres inventions « , écrit John Perry (auteur de La procrastination : l’art de reporter au lendemain)

 

4. La procrastination élimine les tâches inutiles

 

La plupart des sociétés assignent des tâches à leurs employés qui ne sont pas vitales au succès de l’entreprise. Ces tâches disparaissent lorsqu’elles sont remplacées par d’autres plus importantes. Il suffit d’attendre que la masse de travail devienne plus importante. Il y a une exception cependant:  » Si vos collègues comptent sur vous, vous devriez accomplir la tâche pour ne pas les importuner « , explique John Perry.

 

5. La procrastination permet de meilleures excuses

 

Sachez aussi que les excuses sont souvent mieux reçues six heures après un incident. La personne offensée aura alors eu le temps de rassembler plus d’informations sur l’incident, elle sera sans doute moins énervée et prête à entendre et recevoir des excuses.

 

6. La procrastination permet d’analyser ce qui est important

 

Le subconscient essayerait de faire parvenir un message aux personnes qui ont recours à la procrastination.  » Si vous êtes quelqu’un de productif, le désir de procrastiner une tâche peut signifier qu’elle n’est pas importante pour vous. Faites attention à cela et demandez-vous pour quelle raison vous n’avez pas envie de le faire « , explique John Perry.

 

Alors cessez de culpabiliser et continuer à le faire si cela est votre nature !

Si vous vous êtes reconnu en « procrastinateur », n’hésitez pas à me laisser vos impressions en commentaires 😉

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faîtes un lien vers l'un de vos articles !