Avoir un objectif et donner du sens : l’histoire du plieur de parachutes

Je vais aujourd’hui vous raconter une anecdote tirée d’une histoire vraie : celle de Charles Plumb, capitaine de l’Armée de l’Air américaine ayant servi au Vietnam.

Son histoire est très connue outre Atlantique : alors que son avion fut abattu en pleine guerre du Vietnam, Charles Plumb devint prisonnier de guerre et survécut 2 103 jours dans les camps communistes jusqu’à sa libération en février 1973, après avoir enduré la peur, la solitude et la torture dans des conditions que l’on ose imaginer.

Il se sert depuis 40 ans de cette expérience pour raconter et former autrui à la confiance en soi et au dépassement : s’épanouir et donner le meilleur de soi, quelles que soient les difficultés que l’on rencontre.

Voici l’anecdote du plieur de parachutes, traduite du site même de Charles Plumb :

Récemment, j’étais assis dans un restaurant à Kansas City. Un homme assis deux tables plus loin me regardait. Je ne l’ai pas reconnu. Alors que nous venions de commencer notre repas, il se leva et se dirigea vers notre table, me regarda, pointa son doigt vers mon visage et dit , « Vous êtes le capitaine Plumb. »

Je l’ai regardé et j’ai répondu: « Oui, Monsieur, je suis le capitaine Plumb. »

Il dit : « Vous avez piloté des avions de chasse au Vietnam. Vous étiez sur le porte-avions Kitty Hawk. Vous avez été abattu. Vous avez été parachuté entre les mains ennemies et avez passé six ans comme prisonnier de guerre. »

J’ai dit : « Comment savez-vous tout cela? « 

Il répondit: « Parce que j’ai fait votre parachute. »

J’étais sans voix. Je lui tendis une main pleine de reconnaissance. Ce gars est venu avec seulement quelques mots bien choisis, a attrapé ma main, l’a serrée et a dit: « Je suppose que cela a fonctionné.  » « Oui, monsieur, la parachute a fonctionné » lui ai-je dit , « et je dois vous avouer que j’ai récité beaucoup de prières de remerciement pour vos doigts agiles, mais je n’aurais jamais pensé que j’aurais l’occasion de vous exprimer ma gratitude. » Il m’a demandé si tous les panneaux du parachute étaient bien en place. Je lui répondis : « Eh bien monsieur, je dois être franc, des dix-huit panneaux qui étaient censés composer ce parachute, j’en avais quinze bons. Trois ont été arrachés, mais ce n’était pas de votre faute, c’est la mienne. J’ai sauté de ce chasseur à réaction à une vitesse élevée, à proximité du sol. C’est ce qui a déchiré les panneaux. Ce n’était pas dû à la façon dont vous les aviez emballés. Mais permettez-moi de vous poser une question : gardez-vous en mémoire une trace de tous les parachutes vous emballez ?  » « Non » répondit-il , « il est suffisamment gratifiant pour moi de savoir que j’ai été utile. »

Je n’ai pas beaucoup dormi cette nuit-là. Je n’arrêtais pas de penser à cet homme. Je me demandais à quoi il aurait pu ressembler avec un uniforme de la Marine – un chapeau Dixie , un dossard dans le dos et un pantalon pattes d’éléphants. Je me demandais combien de fois je l’avais vu passer à bord du Kitty Hawk. Je me demandais combien de fois j’avais pu le voir sans même lui dire « bonjour » , « comment allez-vous ? » , ou quoi que ce soit d’autre parce que, voyez-vous, j’étais un pilote de chasse et il était juste un marin. Combien d’heures a-t-il passé sur cette longue table de bois dans les entrailles de ce navire à tisser les haubans et plier les soies de ces parachutes ? J’aurais pu ne pas m’en soucier… jusqu’au jour où mon parachute m’a sauvé la vie et que j’ai su qui l’avait emballé pour moi.

Cette histoire nous délivre plusieurs messages et nous rappelle que donner du sens est quelque chose d’essentiel pour avancer. Ainsi, le plieur de parachutes du Kitty Hawk a pu constater son utilité. Son travail avait un sens, ce sens était source de motivation.

Pour rattacher tout cela à la lecture rapide, je vous pose la question suivante : si vous ne savez pas POURQUOI vous lisez, comment allez-vous réussir à vous concentrer et à vous motiver ?

Pour pratiquer une lecture active, il est nécessaire que vous vous fixiez un OBJECTIF de lecture, afin de vous motiver d’une part, amis aussi pour adopter LA bonne stratégie de lecture.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faîtes un lien vers l'un de vos articles !