Nos enfants sauront-ils encore lire ?

 
apprentissage lecture

Peut-être en avez-vous entendu parler : dès la prochaine rentrée (2014), l’apprentissage de l’écriture par les élèves américains ne passera plus par la maîtrise de l’écriture cursive mais uniquement de l’écriture en script, type clavier d’ordinateur…

 
 

Nous écrivons de moins en moins

 

Aussi incroyable que cela puisse paraître, l’enseignement de l’écriture dite cursive n’est plus obligatoire aux Etats-Unis. L’écriture cursive, c’est celle-ci :

ecriture cursive

L’écriture script ou en lettres majuscules que l’on retrouve par ailleurs sur nos claviers d’ordinateurs est pour sa part toujours enseignée aux Etats-Unis.

Il faut savoir également qu’un élève français apprend très tôt à écrire en « attaché » (dès la fin de la maternelle »), alors que ses cousins américains n’apprennent cette écriture qu’en « fourth grade », équivalent de notre CM1 ! Les enfants américains apprennent d’abord à écrire en script. Si vous avez déjà vu un Américain écrire, vous constaterez d’ailleurs que nos amis d’outre atlantique écrivent beaucoup en écriture script encore à l’âge adulte.

Mais en quoi cette réforme de l’apprentissage de l’écriture aux Etats Unis (et peut-être bientôt en France ?) menacerait-elle nos capacités de lecture ?

Tout simplement parce que cette réforme est un premier pas vers l’abandon du papier et du crayon, un premier pas vers l’apprentissage de l’écriture via un clavier d’ordinateur…

Certes, nous utilisons beaucoup moins nos stylos, certes l’heure est plus aux emails qu’aux longues lettres manuscrites, mais s’est-on interrogés sur les conséquences de l’apprentissage de l’écriture via un clavier ?

 
 

Est-ce vraiment une erreur de ne plus apprendre l’écriture manuelle ?

 

Vous le savez si vous êtes des fidèles de Lecture Active : vous et moi ne lisons pas seulement avec nos yeux, mais également avec nos oreilles… et nos mains.

De nombreuses recherches et expériences l’ont montré : écrire permet de laisser une trace « sensori-motrice » qui facilite l’acte de lecture et de déchiffrage des lettres. Ainsi, apprendre à écrire à la main permettrait-il la mise en place d’un circuit de lecture dans notre cerveau (Cf les études de Karin James, Université de l’Indiana). Dit plus simplement : écrire « à la main » nous apprend à lire !

Or, lorsque l’on tape des mots sur un clavier d’ordinateur, c’est le même geste qui est effectué pour écrire un « e », un « g » ou encore un « y ».

Apprendre à écrire grâce à un clavier d’ordinateur  risquerait donc de sérieusement amputer les capacités des futurs enfants-lecteurs.

Le réflexe logique de tout-un-chacun est de se dire qu’il vaudrait mieux étudier les conséquences de l’abandon de l’écriture cursive avant de généraliser l’apprentissage au clavier, car après il sera trop tard : comment corriger le tir si dans 10, 15 ans, l’on se rend compte que les difficultés de lecture de tout une partie de la population est due à l’abandon de l’écriture manuelle ?

Nos enfants rêvent de tout faire avec un ordinateur, mais l’apprentissage de la lecture passe encore aujourd’hui par celui de l’écriture « à la main »…

Pour conclure cet article, je vous invite à visionner ce court reportage de France 2, dans lequel Jean-Luc Velay, chargé de recherche au CNRS, donne son point de vue…

 



 

Et vous, que pensez-vous de ces réformes qui font la part belle à l’ordinateur à l’école ?

 
 

2 Commentaires

  1. Merci Linette, c’est en effet une réflexion intéressante, et dont on a assez peu entendu parler jusqu’ici.

    Au delà du lien entre l’écriture manuelle et le fait que ça aide à apprendre, je ferais moi-même les quelques réflexions suivantes:

    – le clavier d’ordinateur n’est sans doute lui-même qu’une étape de quelques décenniers. Déjà à l’heure actuelle, la façon d’écrire sur une tablette ou un smartphone est très différente d’un clavier classique.

    – c’est à l’école de s’adapter à l’évolution de la société, pas l’inverse. Donc si désormais (et temporairement, voir mon point ci-dessus), l’évolution de la société fait que nous avons un besoin grandissant d’entrer du texte via un clavier, il est bien normal que l’école apprenne cela à nos enfants

    – il restera sans aucun doute pendant longtemps un besoin pour des compétences en écriture manuelle. Donc pour les quelques décennies à venir, logiquement les 2 types d’écritures devront être enseignées. Pour ce qui est de la suite (dans un siècle?), il n’est pas possible de prédire quels seront les besoins en la matière.

    a+
    Xavier

    • bonjour Xavier et merci bcp de ces réflexions pertinentes.
      Tu as raison de souligner que les tablettes deviennent omniprésentes et que les claviers d’ordinateurs seront sans doute voués à disparaître, du moins sous leur forme actuelle.
      Certes l’école doit s’adapter à la société : l’utilisation de l’ordinateur est d’ailleurs enseignée (et validée même) dès l’école primaire. Mais de là à ne plus apprendre à écrire « à la main »…
      Comme l’Homme l’a toujours fait, je lui fais de toute façon confiance pour s’adapter…

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faîtes un lien vers l'un de vos articles !