Lire plus vite grâce à vos yeux…

 

Flickr - Uolir

Flickr – Uolir


 

On ne peut parler de lecture rapide sans évoquer l’outil principal qui permet sa mise en oeuvre : l’oeil.

Je vous propose dans cet article d’en savoir un peu plus sur la mécanique de la lecture.

 
 

Lire, c’est faire des bonds

 

La lecture n’est possible que grâce à un capteur extraordinaire : la rétine, et plus précisément son centre appelé fovéa.

La fovéa est la seule partie de notre oeil capable de discerner les lettres et donc les mots. Comme elle se trouve être très étroite, elle impose à notre oeil des « bonds » pour passer d’un ensemble de lettres à un autre. En effet, notre oeil  ne perçoit précisément que l’endroit où il se fixe. Le pourtour est toujours flou.

Pour en être convaincu, ouvrez n’importe quel livre ou document présentant un texte écrit sur toute une page, fixez un mot et concentrez-vous. Vous devriez ressentir ce flou progressif, de plus en plus intense au fur et à mesure que votre vision se rapproche des bords de la page.

Votre oeil est donc obligé de se déplacer par saccades, car il ne peut lire qu’entre 7 et 9 lettres à chaque bond dans le texte. Cette largeur de notre « faisceau visuel » s’appelle l’empan.

Je vous propose une autre expérience : placez vous face à quelqu’un qui lit et observez ses yeux. Vous verrez très nettement les sauts opérés par son regard au fur et à mesure de sa progression.

 
 

Notre oeil ce génie !

 

Ce qui est également extraordinaire, c’est que nous parvenons à déchiffrer une phrase quelles que soient la taille des lettres, la position des mots ou la forme des caractères.

(je parle là de textes imprimés, que ce soit sur du papier ou sur un écran. Déchiffrer une écriture manuscrite relève les mêmes défis et fait même face à encore plus de variations).

Prenons un exemple et lisez la phrase suivante :

lire plus vite

Inconsciemment, votre système visuel gomme toutes les différences de style utilisées pour écrire cette simple phrase, mais perçoit suffisamment les différences entre chaque caractère pour reconstituer des mots différents. Quand on y réfléchit, la différence entre un « l » et un « t » n’est pas si grande. Pourtant, notre oeil réussit l’exploit de la voir.

C’est là une sacrée prouesse !

 
 

Lire plus vite : physiquement impossible ?

 

Les recherches scientifiques ont déterminé que notre regard se déplace tous les deux ou trois dixièmes de secondes. Il s’agit là d’une contrainte physique difficilement améliorable : vous auriez pu penser qu’améliorer sa vitesse de lecture résidait notamment dans l’optimisation du processus physique. Certes, cela est possible, mais vous serez vite bloqués par vos capacités visuelles, propres à tout être humain. Ainsi, les bons lecteurs déplacent leur regard à la vitesse de 500 mots par minute et peuvent difficilement faire plus vite, limités par leur capteur rétinien.

Il est possible d‘élargir son empan visuel, afin d’augmenter le nombre de lettres vues à chaque bond, mais améliorer sa vitesse de lecture réside essentiellement dans la mise en oeuvre de techniques de lecture bien particulières (utiliser la structure du texte en est une).

 

Et vous, pensiez-vous que la simple amélioration de la vitesse de mouvement de vos yeux suffirait à progresser ? Avez-vous déjà mis en oeuvre certaines techniques de lecture rapide ? Avec quelle efficacité ?

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur le processus de lecture, je vous invite à lire l’excellent « Les Neurones de la lecture » de Stanislas DEHAENE.

 

 
 

5 Commentaires

  1. J’aurais pensé effectivement que l’on pouvait « muscler » nos yeux, les entraîner pour que les saccades soient très rapides, mais ce n’est pas si facile apparemment !

    Merci pour ces explications très claires ! j’ai tout compris grâce à toi. Et la compréhension est créatrice 😉

    • de rien, de rien.
      Il est clair que faire des exercices à tout va risque plus de fatiguer des yeux 😉 !
      Mieux vaut adopter d’autres méthodes de lecture.

  2. Re-bonjour Linette,

    Je fais suite au commentaire laissé sur Lire en nuisette: je connais maintenant un autre de tes blogs 🙂
    J’ai commandé le test de lecture… A suivre

    Thomas

    • AU plaisir de lire tes avis et résultats !

  3. Bonjour,
    Je ne vois que d’un seul œil depuis toujours. Comment expliquer l’éventuel lien entre cette situation et la lenteur de ma lecture 20 à 30 pages par heure? Puis je bénéficier de votre Eclairage pour tout de même améliorer de façon significative ma vitesse de lecture et dépasser le mot à mot.
    Merci pour votre travail.
    Bien à vous,
    Roland

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faîtes un lien vers l'un de vos articles !