Lire plus vite et élargir son empan visuel ?

 

saccade visuelle

Flickr – Ricardo Torres Kompen


 

La lecture active se distingue de la lecture « rapide » car elle cherche avant tout à vous permettre d’utiliser les bonnes stratégies de lecture avec pour objectif : lire plus vite et surtout plus efficacement.
 
Il peut malgré tout être utile de travailler sur la mécanique de l’oeil en augmentant notamment le temps entre chacune de vos saccades oculaires.

 
 
 

Empan visuel, saccades, point de fixation : kesako ?

 

L’empan visuel en lecture correspond au nombre de lettres que votre oeil est capable de voir en même temps, lors de chaque fixation.

En effet, lorsque vous lisez, vos yeux procèdent dans le texte par bonds successifs. Chacun de ces bonds est entrecoupés de micro arrêts dits « fixations » pendant lesquelles vos yeux vont déchiffrer un certain nombre de lettres. Ce nombre de lettres vus d’un seul coup d’oeil dépend de la largeur de votre empan visuel.

Nombre de partisans de la lecture rapide vous diront qu’il vous suffit d’élargir votre empan visuel pour lire plus vite : c’est FAUX !

En effet, que vous soyez un lecteur lent ou un lecteur rapide, vous ne pouvez pas modifier la largeur de cet empan : celle-ci est physiologique et commune à tous, de l’ordre de 7 à 9 lettres maximum autour du « point de fixation ».

empan visuel

 
 

Lire plus vite en bondissant plus !

 

Certains d’entre vous seront peut-être désespérés à l’idée qu’il n’y a aucun moyen physique d’augmenter la largeur de leur empan visuel.

Mais posez-vous un instant : si vous ne pouvez augmenter le nombre de lettres que vous voyez, ne pouvez-vous pas par contre réduire le temps entre chaque saccade, entre chaque point de fixation ?

Je pense que c’est plutôt vers cela qu’il faut vous orienter. Mais comment faire ?

Entraînez-vous par exemple tout simplement à lire les mots par groupe de 2 ou 3.

Exemple :

essayez de lire cette phrase :

j’ai/envie/de/lire/plus/vite/mais/je/ne/sais/pas/comment/m’y/prendre.

Essayez maintenant avec celle-ci :

j’aimerais tant/réussir à lire/plus vite/afin de réussir/ ma reprise d’études !

La phrase 1 vous a obligé à lire les mots en mot à mot, un par un. La seconde phrase regroupait les mots par 2 ou 3… et était sans nul doute beaucoup plus facile à déchiffrer !

 
 

Technique à mettre en oeuvre dès demain

 

Pour vous entraîner à « bondir » plus vite, je vous propose 2 solutions :

1- avant de commencer votre lecture, balisez chaque ligne de points de fixation situés tous les 2 à 3 mots.

Forcez vous à regarder ces points lorsque vous lisez. Vous serez étonnés de constater que votre oeil semble sauter tout seul d’un point à l’autre. Vous n’augmenterez pas votre empan visuel, mais vous sauterez plus vite d’un point à l’autre, tout simplement.

2 – vous pouvez également vous motiver à lire selon la méthode « Tim  Ferriss », telle qu’il l’explique dans son fameux ouvrage La semaine de 4 heures :

Afin d’accélérer sa vitesse de lecture, Tim Ferriss s’est entraîné à commencer chaque ligne lue au 3e mot, et à la terminer au 3e mot avant la fin.

Là encore, vous pouvez baliser votre lecture par un signe qui vous est propre, soulignant par exemple ces mots :

Ce que vous devez savoir du cerveau pour en tirer le meilleur et vous améliorer dans toutes les sphères de votre vie.

(sous-titre de l’excellent livre Les 12 lois du Cerveau de John MEDINA dont je vous proposerai la chronique très prochainement)

Et n’oubliez pas que pour progresser, vous devrez PRA TI QUER et vous obliger à lire AUTREMENT !!

 
 

Connaissiez-vous ces techniques ? Les avez-vous déjà expérimentées ?

 
 

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faîtes un lien vers l'un de vos articles !