D’autres façons de faire ses courses avec le mind-mapping

 

 

A la lecture du titre de cet article, vous vous demandez probablement quel est le rapport entre faire ses courses et la lecture rapide et l’efficacité personnelle en général, thèmes de ce blog.

Vous allez découvrir à travers un exemple tiré de votre vie quotidienne que pour être efficace, vous devez avant tout définir quels sont vos objectifs. Vous serez également surpris de voir que vous pouvez réaliser une carte mentale pour un acte banal comme celui d’écrire votre liste de courses…

 
 

Première méthode : Une mind map par rayon du supermarché

 

Jusqu’à présent, j’avais pris l’habitude de faire ma liste de courses au fur et à mesure que je pensais à quelque chose, sur une ardoise dans ma cuisine. Je reportais ensuite cette liste sur une feuille de papier, dans l’ordre des rayons traversés.

Comme tout le monde, il y avait toujours un petit quelque chose que je rajoutais juste avant de partir au supermarché… et bien souvent j’oubliais ce produit car il était dans un rayon trop éloigné de celui où j’étais quand j’arrivais en fin de liste.

J’ai alors découvert qu’un excellent moyen de ne rien oublier était  de faire une mind map de ce type :

 

Carte mentale

Cliquer pour agrandier

 

L’idée est simple : reproduire sur une feuille, en tournant dans le sens des aiguilles d’une montre, votre cheminement à travers les rayons du magasin. Remémorez-vous dans quel ordre vous faites vos courses et personnalisez ce modèle en fonction du supermarché où vous allez et de l’ordre des rayons par lesquels vous passez.

L’idéal est de concevoir votre propre carte mentale, sur laquelle vous pouvez rajouter des dessins représentant par exemple les rayons (un régime de bananes pour les fruits et légumes), et de la conserver dans votre cuisine. Vous la compléterez ainsi au fur et à mesure de votre besoin, directement dans la bonne case.

Vous vous rendrez compte, une fois en magasin, que vous irez alors directement à l’essentiel, sans vous laisser distraire par les multiples panneaux de promotions mis en place par les chefs de rayon. Vous perdrez moins de temps !

Un autre avantage de cette carte mentale « par rayon » est qu’une fois dans le supermarché, vous verrez d’un seul coup d’oeil ce qu’il vous reste à acheter dans tel ou tel rayon, après avoir barré vos achats au fur et à mesure bien sûr.

 
 

Deuxième méthode : une mind map en fonction des jours de la semaine

 

Si votre objectif n’est pas de gagner du temps mais de dépenser le strict nécessaire pour les repas de votre semaine, une mind map reprenant les repas de chaque jour est une bonne solution. En effet, pour les budgets serrés, il est conseillé d’établir un menu à la semaine. Vous n’achèterez alors que ce qu’il vous faut pour faire vos repas.

Vous aurez alors une carte de ce type :

 

carte mentale

Cliquer pour agrandir

 

Certes, cette carte est pratique si vous souhaitez maîtriser votre budget, mais si vous avez des produits à acheter qui ne sont pas « mangeables », où les mettrez-vous ? C’est là la principal inconvénient de cette carte.

Vous voyez donc que définir votre objectif AVANT de réaliser votre carte est essentiel. Dans la très grande majorité des cas, cela vous fera gagner du temps et vous rendra plus efficace. C’est ainsi la même chose dans beaucoup d’activités, comme la lecture rapide.

On peut par ailleurs faire le parallèle avec la vie professionnelle :  définir ses objectifs de la semaine, retranscrire ses activités sur une carte mentale permet d’améliorer l’organisation hebdomadaire de votre activité professionnelle, donc votre efficacité personnelle. Voyez plutôt :

 

carte mentale

Cliquer pour agrandir

 

Faire une carte mentale pour gérer votre planning hebdomadaire vous permet de voir d’un seul coup d’oeil quelles seront vos journées les plus chargées mais aussi d’organiser au mieux vos journées en fonction de vos différents impératifs, professionnels comme personnels.

 
 

Réaliser une carte mentale pour gérer ses activités est plus lisible !

 

Les applications de la carte mentale sont multiples ; vous pouvez tout aussi bien vous en servir pour prendre des notes au cours de réunions, que pour gérer votre activité ou même suivre un projet.

Reprenons l’exemple de la liste de courses. Selon vous, quelle liste sera la plus facile à suivre en magasin :

– le traditionnel tableau ?

carte mentale

– l’arête de poisson ?

carte mentale

– ou la carte mentale telle que présentée précédemment ?

Personnellement, j’ai fait mon choix ! Et vous ?

Je vous invite à tester la carte mentale pour des actes banals comme faire ses courses, mais aussi dans diverses situations professionnelles. Petit à petit, vous verrez que vous n’arriverez plus à vous passer de cet outil !

Je vous propose de conclure cet article en vous donnant un dernier exemple, tiré de la vie professionnelle : saviez-vous que vous pouvez également gérer un projet avec une carte mentale ? Là encore, le gros avantage sera que vous saurez très rapidement faire le point en ne jetant qu’un simple coup d’oeil à votre mind map. Vous verrez en effet immédiatement quelles sont les items déjà terminés, ceux sur lesquels vous avez du retard et donc les personnes que devrez rencontrer pour faire le point.

Voyez plutôt :

 

carte mentale gestion projet

Cliquer pour agrandir


 
 

Comment faire une carte mentale ?

 

J’espère que les exemples donnés à travers cet article vous ont permis de comprendre ce qu’est une carte mentale. Tony Buzan, son concepteur, propose tout simplement d’utiliser au mieux les capacités de notre cerveau pour organiser nos idées, de comprendre rapidement une situation, de mieux mémoriser et de passer à l’action (gestion de projet).

 

Les cartes de cet article ont été réalisées à l’aide du logiciel X-Mind.

 

Et vous, utilisiez-vous la technique des cartes mentales ?

 
 

2 Commentaires

  1. Bonjour Linette;

    Félicitations pour la grande qualité de ton blog.

    Voilà un article intéressant sur le mind mapping avec pleins d’exemples pratiques.

    Je rajouterai deux autres possibilités qu’offre le mind mapping et que j’utilise beaucoup:

    – Trouver des nouvelles idées et les organiser rapidement. C’est super pour préparer la rédaction d’un billet de blog 🙂

    – La mémorisation. C’est devenu une pièce maîtresse lorsque j’ai à apprendre quelque chose.

    Au plaisir de lire.
    Cyril
    Cyril du blog apprendre-vite-et-bien.com Articles récents…Les Défis du Mois d’Octobre… C’est Parti!My Profile

    • Bonjour Cyril

      ravie de te voir sur ce blog ! Je te suis régulièrement même si je ne prends pas toujours le temps de te laisser un commentaire…

      Je te remercie de ce complément d’info avec lequel je suis entièrement d’accord.

      Le brainstorming (recherche de nouvelles idées) peut très bien se faire sous forme de carte mentale en effet.

      Quant à la mémorisation : rien de mieux qu’une carte mentale, à condition qu’elle soit simple (pas de longues phrases sur les « branches ») et adaptée à son utilisateur.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faîtes un lien vers l'un de vos articles !