Lecture rapide : pourquoi est-il essentiel de lire vite ?

 

lire plus vite

Flickr – Martin Greffe


 

Pourquoi  lire vite ? C’est la question à laquelle je vais tenter de répondre aujourd’hui…

 
 

Retour aux sources : la lecture à voix haute

 

Un élève de primaire lisant à voix haute possède une vitesse de lecture estimée entre 150 et 200 mots / min environ. C’est aussi à ce débit que vous vous exprimez. C’est à ce débit également que s’expriment les médias, les professeurs d’université, vos collègues de travail…

C’est donc à ce débit que vous apprenez les choses et ingurgitez les informations transmises de manière orale !

 
 

La lecture rapide : jusqu’à 1000 mots par minute et plus …

 

Un lecteur rapide peut lire jusqu’à 1000 mots par minute … Commencez-vous à voir où je veux en venir ? Non, toujours pas ?

Si vous lisez, comme la plupart des personnes entre 200 et 300 mots / min, alors vous apprenez les choses à peine plus vite en lisant qu’en écoutant les gens vous donner les informations … pas terrible !

Le lecteur actif quant à lui apprend jusqu’à 5 fois plus de choses dans le même laps de temps. Le lecteur rapide apprend donc beaucoup plus vite en lisant qu’en écoutant !

 
 

Première application utile de la lecture rapide : apprendre plus rapidement !

 

La première catégorie de personnes intéressées par la lecture rapide, ce sont les étudiants, au sens large du terme. J’inclus en effet dans cette catégorie toutes les personnes qui cherchent à apprendre. Il peut s’agir d’un lycéen, d’un universitaire, d’un thésard ou même d’une personne cherchant à s’informer sur un sujet bien précis… Pour créer une entreprise ou étudier un marché par exemple.

Lire plus vite, c’est apprendre plus vite ou en moins de temps. Cela paraît évident dit comme cela mais personne ou presque ne mesure vraiment l’intérêt de s’entraîner à lire vite. Pourtant, le lecteur rapide lit jusqu’à 5 fois plus vite que la moyenne ! C’est sans compter les stratégies diverses et variées qu’il est possible d’employer. Imaginez donc tout ce que vous pourriez apprendre dans une vie si vous étiez un lecteur rapide !

 
 

Deuxième application utile de la lecture rapide : recevoir les informations plus vite !

 

La deuxième catégorie de personnes intéressée par la lecture rapide, ce sont les gens qui s’informent beaucoup au jour le jour. Il peut s’agir d’une documentaliste qui rédige des revues de presse chaque matin pour l’équipe de direction mais aussi d’un entrepreneur qui s’informe sur les nouvelles économiques chaque matin. En lisant vite, ces personnes s’informeront dans un laps de temps très réduit par rapport à la personne qui écoute les news à la radio ou à la télévision.

Une exception cependant : la radio est un bon moyen de rentabiliser votre temps de transport le matin si vous allez au travail à pied ou en voiture … Bref, dans toutes les situations où lire est impossible.

Ces lecteurs rapides ont une efficacité personnelle supérieure à la moyenne car ils disposent de plus de temps pour travailler. En plus, ne dit-on pas que le temps, c’est de l’argent ?

 
 

Troisième application utile de la lecture rapide : vider plus vite sa PAL(*) !

 

La dernière application n’est pas d’ordre professionnelle mais plutôt personnelle. Je connais un certain nombre de lecteurs et lectrices frustrés par leur vitesse de lecture … A commencer par mon mari qui envie mon débit de lecture ! Il voudrait pouvoir lire plus. Certaines personnes voudraient même tout pouvoir lire !

Qu’elles se rassurent, c’est impossible ! De plus, comme nous le verrons sur le blog, certaines stratégies nécessitent clairement de faire des choix donc de renoncer.

La philosophie de la lecture active n’est donc pas de tout lire ! Et puis la vie est trop courte pour permettre de tout lire…

Malgré tout, apprendre la lecture rapide, à défaut de permettre de TOUT lire, vous permettra sans doute d’évacuer une certaine partie de votre frustration et ça, ça n’a pas de prix !

 
 

A très bientôt !

 

 
(*) PAL = Pile A Lire … Expression consacrée dans la blogosphère littéraire pour décrire la pile de livres en attente d’être lus sur sa table de chevet

 
 

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faîtes un lien vers l'un de vos articles !