Réussissez-vous à lire en ambiance sonore ?

 

lire_plus_vite

 

Depuis toujours, j’ai aimé travailler en musique. Lire en Musique, ou avec du brouhaha autour de moi ne me pose pas de difficultés particulières. Je me suis pourtant rendue compte que peu de personnes y parvenaient et que cela pouvait expliquer notamment leur difficulté à lire vite.

Voyons pourquoi dans cet article…

 
 

Etes-vous un visuel, un auditif ou un kinesthésique ?

 

Vous en avez forcément entendu parler et savez probablement quel est votre profil.

Si vous êtes ce que l’on appelle un visuel, votre profil vous fait préférer une image à 1000 mots. Si vous êtes confrontés à une situation nouvelle, vous aurez besoin de l’écrire, de la décrire, par un schéma, une image qui vous parle. La vue et la pensée sont vos sens dominants. Vous vous rappellerez plus facilement de la chemise que portait votre interlocuteur que de sa voix et de sa façon de s’exprimer…

Si vous êtes un auditif, l’ouïe est votre sens dominant. Vous ressentez peu le besoin de prendre des notes, car vous savez vous servir de votre mémoire avant tout auditive. Dans le cadre de révisions si vous êtes étudiants, vous préférerez lire et relire 20 fois vos cours, voire les enregistrer pour les réécouter et vous en imprégner, plutôt que d’écrire des fiches.

Vous pourrez même inventer des rimes pour mieux mémoriser certains dossiers ou cours !

Enfin, si vous êtes un kinesthésique, vous faîtes partie des 5% de la population qui possède cette caractéristique. Vous, votre truc, c’est le mouvement, l’action. Vous avez du mal à rester en place et ressentez le besoin de bouger. Vous êtes probablement très sportif. Votre apprentissage doit tenir compte de cette intelligence kinesthésique et toujours associer le mouvement au concept abordé.

 
 

Difficultés à lire vite et profil auditif

 

Si vous êtes un auditif, vous avez besoin de lire à haute voix pour retenir et même comprendre les choses. De ce fait, vous êtes incapable de lire dans une ambiance sonore, avec de la musique, dans les transports en commun, avec le moindre brouhaha.

Sachant que la vitesse du langage oral est aux alentours de 150 mots / minute, vous comprendrez que lire à haute voix est un obstacle à une lecture rapide… Un lecteur moyen lit en effet entre 200 et 240 mots par minute.

Sans aller jusque lire à voix haute, vous avez peut-être développé une mauvaise habitude qui est celle de la subvocalisation : vous ne prononcez pas les mots à voix haute, mais vous les dîtes intérieurement. Cela participe aussi à votre difficulté à pratiquer une lecture rapide et peut expliquer pourquoi vous n’arrivez pas à lire en ambiance sonore.

Pour lutter contre la subvocalisation, plusieurs techniques s’offrent à vous.

Vous pouvez également mettre en place des exercices et un mini programme d’entraînement, pour vous permettre d’en venir à bout et devenir enfin un lecteur rapide !

 

Alors, êtes-vous un auditif, un visuel ou un kinesthésique ? Partagez votre expérience en commentaire !

 

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faîtes un lien vers l'un de vos articles !