Lecture rapide : utilisez-vous la stucture-type des paragraphes pour multiplier votre vitesse de lecture par 4 ?

comment lire 4 fois plus vite

Flickr – marcovdz
Est-ce cela une lectrice rapide ?

Nous abordons aujourd’hui une première stratégie de lecture, basée sur la structure-type des paragraphes. Cette stratégie ne s’adapte pas à tous les objectifs de lecture. Mais elle est très adaptée à la lecture accélérée d’un document technique – qu’il soit scientifique ou non – pour en extraire les idées-clés.

Je l’utilisais régulièrement lorsque j’étais responsable RH pour lire la montagne de notes techniques qui jonchaient mon bureau tous les matins. Je l’utilise encore aujourd’hui pour lire de nombreux livres de développement personnel.

L’idée est de ne surtout pas tout lire mais d’utiliser la structure-type de l’argumentation que l’on trouve dans tous les paragraphes … je dis bien TOUS ! Tout au moins si le rédacteur sait structurer sa pensée et ses écrits … ce qui est souvent le cas rassurez-vous !

Mais avant toutes choses, examinons la structure-type d’un paragraphe…

 
 

Structure-type d’un paragraphe : késako ?

 

La définition d’un paragraphe, d’après le petit Robert, est la suivante :

Division d’un écrit en prose, offrant une certaine unité de pensée ou  de composition

 

Autrement dit, dans un paragraphe, il ne devrait y avoir qu’une seule idée-clé ! Ceci est fondamental et vous pouvez vous appuyez là-dessus pour lire plus vite, beaucoup plus vite ! L’objectif est désormais clair : vous devez trouver cette idée-clé, coûte que coûte ! Mais comme la nature, ou la littérature plutôt, est bien faite, votre rédacteur a tout fait pour vous aider.

En effet, il n’existe que 3 structure-types pour organiser sa pensée à l’intérieur même d’un paragraphe … voyons lesquelles.

 
 

Construction a priori d’un paragraphe

 

La première façon d’étayer ses propos à l’intérieur même d’un paragraphe est la construction a priori de son argumentaire. Dans ce cas précis, l’idée-clé du paragraphe se trouve au début et c’est très souvent la première phrase ! Le reste du paragraphe, dans ce type de construction, sert à expliquer son idée-clé et à fournir des exemples pour l’imager.

Voici un exemple de construction a priori :

Moins de 5% des 195 000 livres publiés chaque année se vendent à plus de 5000 exemplaires. Les éditeurs et leurs équipes, bardés de dizaines d’années d’expérience, échouent plus souvent qu’à leur tour. Le fondateur de la chaîne de librairies Border’s Books a perdu plus de 375 millions d’euros en investissant dans le cybermarché WebVan. Le problème ? Cela n’intéressait personne.

Extrait  de La semaine de 4 heures, de  Tim FERRISS , l’un de mes  nombreux livres de chevet

 

Avez-vous trouvé l’idée clé ? Bien sûr ! Il s’agit bien de la première phrase… tout le reste ne sert qu’à expliquer le propos. Il est bien inutile de le lire dans le cas d’une note technique où vous souhaitez uniquement trouver les différentes idées clés. C’est le cas si vous souhaitez trier votre pile de courrier et de notes pour savoir lesquelles vous intéressent ou au contraire ne vous sont d’aucune utilité.

Il vous sera toujours possible de relire entièrement le document qui aura attiré votre attention ! Dans cet exemple, l’idée clé occupe dans mon livre 1 lignes et demi alors que le paragraphe en comporte 6. Ne lire que l’idée clé a multiplié ma vitesse de lecture par 4 ! De quoi me libérer énormément de temps pour lire et relire ce qui me plait et uniquement cela non ?

 
 

Construction a posteriori d’un paragraphe

 

Dans le cas d’une construction a posteriori d’un paragraphe, l’idée-clé est cette fois-ci à la fin du paragraphe, bien souvent en dernière position. Voyons un exemple :

Etre débordé est souvent tout aussi stérile que de ne rien faire, et c’est beaucoup plus désagréable. Etre sélectif – en faire moins – est le chemin du productif. Concentrez-vous sur les quelques éléments importants et laissez tomber le reste.

Extrait de La semaine de 4 heures, de  Tim Ferriss

 

Cette fois-ci, l’idée clé est bien la dernière phrase … Bien que la première phrase soit intéressante en soi, elle n’est qu’un exemple pour assurer la démonstration. Le conseil que nous donne l’auteur est bien de nous concentrez sur ce qui est important en laissant tomber le reste … Tiens, ne serait-ce pas ce que je suis en train de vous expliquer ?

 
 

Construction a contrario d’un paragraphe

 

La dernière structure-type d’un paragraphe est la construction a contrario. Ne cherchez pas, il n’y en a pas d’autres dans la littérature française.

La construction a contrario fait immédiatement penser à la thèse / anti-thèse de vos cours de français et de philo au lycée. En effet, l’auteur annonce une thèse en début de paragraphe et à la faveur d’un mot de liaison défend ensuite la thèse inverse. L’idée clé dans ce type de paragraphe est donc également à la fin du paragraphe.

Ce type de paragraphe est sans doute le plus complexe à identifier. Mais avec un peu d’entrainement, l’oeil du lecteur aguerri l’identifie rapidement. En effet, il faut trouver – photographier devrai-je dire – le mot de liaison présent au coeur du texte. Avec l’exercice, ils vous sauteront aux yeux !

Voyons un exemple de mon cru :

La plupart des gens pensent que lire lentement est une fatalité et qu’il est strictement impossible de s’améliorer. Ils regardent alors les lecteurs rapides avec les yeux pleins d’envie. Mais, au-delà des apparences, les lecteurs rapides ne sont pas tous nés avec des facultés hors du commun. Il s’agit bien souvent de lecteurs entrainés qui connaissent certaines règles pour être plus efficaces. Lire plus vite, c’est donc avant tout une question de méthode et d’entrainement.

 

L’idée clé est ici la dernière phrase. C’est également l’idée-clé du blog et j’espère vous le démontrer petit à petit …

 
 

Et maintenant, comment booster votre vitesse de lecture ?

 

Nous venons de voir les 3 structure-types des paragraphes et nous venons d’identifier l’endroit précis où se trouvent les idées-clés à l’intérieur de ceux-ci : soit au début soit à la fin !

Pour booster votre vitesse de lecture de manière spectaculaire, je vous propose l’exercice suivant. Prenez un texte plutôt technique qui vous intéresse. Il faut que ce soit un texte que vous n’avez jamais lu. Essayez de ne lire que la ou les premières et dernières phrases de chaque paragraphe. Jouez le jeu, ne lisez pas tout le paragraphe ! Et revenez me dire en commentaire ci-dessous si vous avez compris l’essentiel du texte. Si vous êtes abonnés, vous recevrez bientôt un test pour mettre en pratique cette stratégie.

Bien sûr, vous n’aurez pas saisi l’intégralité de l’argumentaire mais vous devriez être capable de dire de quoi il parle et quelles sont les principales idées-clés. Vous devriez également être capable de dire si vous aimez, si certains passages méritent d’être lus attentivement et d’autres écartés … Alors, verdict ?

 
 

Petit rappel sur l’utilité du crayon de papier

 

Pour finir, petit rappel sur l’utilité du crayon de papier. Si vous avez lu gestes et postures du lecteur actif, vous devriez avoir un crayon de papier à la main. Dans ce cas, il vous suffit d’annoter dans la marge, d’un petit trait ou d’une petite croix, la phrase contenant l’idée-clé. Une trace dans la marge est plus adaptée que le surlignage ou le sous-lignage. C’est en effet très facile de la corriger. Ce type d’annotation vous rendra plus efficace.

Prenons l’exemple d’un document de référence, qui vous est utile tous les jours, ou disons très régulièrement. En l’ouvrant, vous n’aurez pas besoin de tout relire, les idées-clés vous sauteront aux yeux grâce à vos annotations.

Dans l’exemple du tri de courrier, vous avez découvert une note le matin même dont le contenu – les idées-clés – a retenu votre attention.

Si vous n’avez pas annoté, tout le travail est à refaire ! Je ne vous félicite pas, vous n’êtes pas – encore – un lecteur actif et vous perdez encore de précieuses minutes que vous pourriez passer à jouer de la musique , faire du sport ou jouer avec vos enfants…

En revanche, si vous avez annoté, félicitations ! Vous pourrez relire les passages qui vous ont interpellé et royalement délaisser les passages qui soit vous ont barbé soit vous sont inutiles dans le cadre de votre travail. Peut-être ne contenaient-ils pas d’idées-clés vous intéressant directement. Vous faîtes probablement déjà partie de la communauté des lecteurs actifs et votre efficacité personnelle est sans doute supérieure à la moyenne.

 
 

Conclusion : multipliez votre vitesse de lecture par 4 !

 

Comme nous venons de le voir, il n’existe que 3 structure-types pour un auteur de nous délivrer une idée-clé dans un paragraphe. Dans ces 3 structure-types, l’idée-clé est située soit au début soit à la fin du paragraphe. Avouez que la nature est bien faite car vous n’aurez pas à mettre votre nez à l’intérieur du paragraphe, rendant votre lecture encore plus rapide. Faites l’exercice sur un document technique ou un passage du livre de développement personnel que vous lisez actuellement.En ne lisant que la première et la dernière phrase de chacun des paragraphes d’un texte, vous devriez retrouver toutes les idées clés du texte. Enfin si l’auteur maitrise un minimum le français.

Nous avons également vu qu’en règle générale, il n’y a qu’une idée-clé par paragraphe. Connaître ces 3 règles de la littérature française pourrait bien booster votre vitesse de lecture … de manière spectaculaire ! J’estime en effet que l’on peut multiplier par quatre sa vitesse de lecture avec cette méthode.

Bien sûr, il y aura des cas particuliers et des cas où la première et la dernière phrase vous paraîtront intéressantes toutes les deux. Dans ce cas, ne retenez que celle des deux qui vous apporte le plus d’information. Parfois, l’idée-clé n’est pas non plus la dernière phrase. C’est le cas du premier paragraphe de cette conclusion. L’idée-clé est l’avant-dernière phrase et non la dernière.

Enfin, ce type de stratégie n’est pas adaptée pour tous les objectifs de lecture. C’est très adapté pour trier son courrier par exemple ou pour survoler un document afin de savoir ce qu’il contient et surtout s’il nous intéresse et/ou nous est d’une quelconque utilité. Si le document est court, vous aurez tout aussi vite fait de le lire de A à Z. Retenez donc qu’il s’agit d’une méthode intéressante pour les documents techniques, les livres de développement personnel dont le contenu est conséquent. Cela tombe bien puisque dans ce genre de documents, seules les idées-clés vous intéressent !

 

A très bientôt sur Lecture Active !

 

33 Commentaires

  1. voila mes résultats pour ce test :

    vb = 428
    TC = 0,5
    ve = 214

    en effet ma vb est bien plus élevée qu’avant et je n’ai pas perdu en compréhension pour autant.

    Merci pour le tuyaux, je lis pas mal de livre de développement personnel avec ton astuce je vais pouvoir en lire 4 fois plus ! 🙂

    Merci

    • wouaw ! Une sacrée différence en effet.
      Je suis ravie d’avoir pu t’aider.

  2. Bonjour Linette,
    Merci pour ce 2ème test. Effectivement les résultats sont bluffants !
    VB = 358
    TC = 0,75
    VE = 268
    Mes résultats au premier test étaient les suivants :
    VB = 284
    TC = 0,55
    VE = 156
    En reconnaissant la structure-type des paragraphes je pourrais bien progresser en vitesse de lecture. Dommage que cela ne s’applique pas à toutes les lectures ! 😉

  3. Je viens de découvrir ton blog suite à ton commentaire sur Potion de Vie. Vraiment sympa, et j’aime bien cette idée de lecture par paragraphes : je pense que je lisais comme ça plus ou moins instinctivement; grâce à ton article, je le ferai plus consciemment, donc ça va sûrement me permettre d’accélérer le rythme. Merci 🙂

    Et puis d’écrire les idées essentielles en caractères gras comme tu le fais, ça aide vraiment.
    À bientôt.
    Claude, de « J’aime l’EFT » Articles récents…Kirikou et la sorcière (1) : Le poids des habitudes mentales.My Profile

  4. C’est vraiment impressionnant. Je ne pensais pas que j’avais saisi autant le texte. J’ai obtenu un taux de compréhension de 83% et une vitesse de lecture de 457 vpm. Je m’étais fixé 500 vpm. Donc il manque qu’un pas.

    • Excellent résultat ! je suis ravie d’avoir pu t’aider.
      A bientôt

  5. Et voici le résultat du test 2

    VB 399
    TC 0.58
    VE 231

    je suis bluffée, même si le taux de compréhension n’a pas franchement décollé.
    A bientôt
    Muriel

    • Merci de m’avoir fait un retour Muriel qui montre une nouvelle fois combien cette technique est précieuse.

      Ce qu’il faut bien comprendre – sans jeu de mots – c’est que votre TC était de 0,5 lors du premier test.

      Votre TC a donc augmenté avec ce test ! Pourquoi ?
      Tout simplement parce que vous n’avez lu que ce qui est important sans vous laisser distraire par le reste. Dans ces conditions, il est plus facile de retenir les choses.

      Par ailleurs, j’explique bien dans le test que le score maximal théorique est de 0,66 car les autres réponses ne pouvaient être que devinées car présentes dans des morceaux de texte que vous n’aviez pas lu.

      Ce qu’il faut analyser maintenant, c’est l’importance des questions où vous vous êtes trompée. Logiquement, vous devriez constater qu’elles sont sans importance pour la bonne compréhension globale du texte. En d’autres termes, vous en avez retenu l’essentiel en lisant à une vitesse de 399 mots/min, ce qui est bien supérieur au lecteur moyen qui lit de A à Z à une vitesse de 200 mots / min

  6. Je viens de faire le test n°2 , ma vitesse a augmenté je suis passée d’une VB à 173 à une VB à 362 . Par contre, est ce un facteur chance mais mon TC est à 1 soit une VE à 362. J’attends vos prochains tests avec impatience. Si nous progressons a cette vitesse je vais gagner en efficace dans les documents que j’ai a m’approprier dans le cadre de ma reprisés d’étude . Bien a vous Linette
    Christine

    • super Christine ! Utilisez régulièrement et de manière appropriée cette technique de la « structure type des paragraphes », et vous parviendrez à vous approprier l’essentiel de vos cours.
      Linette Articles récents…Etre efficace avec la méthode PomodoroMy Profile

  7. Slt Linette
    Pour mon deuxième test voici mes résultats:
    VB: 282

    TC: 0.66

    VE: 186.12

    • waouw ! Avez-vous remarqué Denon que vous avez plus que doublé votre vitesse efficace et amélioré également votre taux de compréhension ? J’espère que vous avez été convaincu par l’utilisation de cette technique de lecture (la structure type des paragraphes) et que vous continuerez à progresser. Bravo !

  8. Ce site est vraiment très profitable, merci pour votre temps et énergie.
    Résultats du test 2:
    VB: 446.5 / TC: 0.83 / VE: 370.6
    Bonne journée )

    • Wouaw ! Bravo pour cet excellent résultat, nettement meilleur qu’avec le premier test.
      bonne journée et à bientôt

  9. Effectivement bluffant … ms résultats pour ce deuxième test sont :
    – vb: 320
    – tc : 0,67
    – ve : 214

    Merci pour les conseils et astuces. Ça aide drôlement quand on est aux études et qu’on se trouve avec pleins de livres, articles, magazines, etc. A lire.
    Hâte de voir la suite.

    Linda.

  10. test2:
    vl=121.3
    Tc=0.75
    Veff=1.5

  11. Cet article est intéressant et je suis d’accord avec son contenu, mais pas avec la conclusion qui me paraît abusive. Le résultat est un gain en efficacité, c’est vrai.
    Mais pour moi, lire vite ne consiste pas à s’abstenir de lire les trois quarts d’un texte.
    Une petite remarque annexe: ce blog est très bien mis en page mais pénible à lire (!) parce que le gris des caractères est trop clair. Il serait beaucoup plus agréable à lire s’il utilisait les caractères gras (comme dans la bouton « envoyer »), quitte à mettre dans une autre couleur ce qui est en gras.

  12. J’ai fait ces tests le soir assez tardivement, mais mon cerveau de
    sexagénaire a consenti à passer de 211 mots minute pour la première lecture à 273 pour le second test…J’ai même été étonnée d’avoir
    répondu juste sur les points non cités…
    Merci

    • merci Claire de votre retour.
      L’âge ne veut rien dire, car si votre cerveau est en forme et entraîné, il n’y a aucune raison pour que votre âge soit un frein à une lecture « rapide »…
      Au plaisir de vous lire

  13. Bonjour,
    Mes résultats du premier test :
    VB : 229
    TC : 0,6
    VE : 137,4

    Et ceux de ce second test :
    VB : 404
    TC : 0,75
    VE : 303

  14. Test n°1 :
    VB = 373,2
    TC = 11/20
    VE = 205,26

    Test n°2 :
    VB = 696
    TC = 9/12 = 0.75
    VE = 522

    J’ai été surpris par l’efficacité de la méthode des paragraphes type sur la vitesse de lecture brute.
    Cependant, je suis un peu dubitatif sur la mesure de l’efficacité. Pour la plupart des questions, j’ai répondu un peu au hasard, car finalement, je n’ai pas l’impression d’avoir réellement retenu le contexte. C’est plutôt la chance, du débutant !

    • Votre vitesse de lecture brute est très bonne. Comme vous l’avez compris, c’est au niveau de la compréhension qu’il y a du travail. Peut-être vous faudrait-il un peu ralentir le rythme pour mieux comprendre le sens et sans doute mieux mémoriser ce que vous lisez.
      Concernant le second test, sur les structures types des paragraphes, je ne pense pas que cela soit de la chance ! Vous avez simplement retenu ce qu’il fallait, mais cette lecture particulière vous a donné l’impression – bien légitime – de n’avoir rien retenu. C’est une nouvelle habitude à prendre, selon votre OBJECTIF de lecture bien sûr !

  15. Bonsoir
    Je viens de faire le test n°2. C’est mieux que le premier bizarrement mais en même temps rassurant
    VB 252
    TC 0.67
    VE 168
    Merci pour les astuces
    A bientôt

    • bonjour Florence
      effectivement les résultats de cette technique sont bluffants !
      Ils prouvent surtout que lire de manière active, c’est lire « intelligemment » pour améliorer sa vitesse sans sacrifier à la bonne compréhension des textes

  16. Bonsoir,

    Voici les résultats du test no 2:
    Vb 231,05
    Tc 0.33333
    Ve 77,0159
    (1er test = ve 66,3075)

  17. Bonjour,

    VB = 856
    TC= 0,75
    VE = 615

    C’est impressionnant, mais le texte était beaucoup moins dense, et j’ai même l’impression que tous les paragraphes ne sont pas utiles… Il y a selon moi beaucoup de questions auxquelles on peut répondre quasiment sans lire le texte. Typiquement 3-5-7-9 (qui est presque la même que la 3 quand on y réfléchit bien).

    Bref, je reste un peu sceptique quant à la réelle valeur du test quand on veut le comparer au test n°1. Son intérêt reste pour moi illustratif et bien plus qualitatif que quantitatif.

    Cordialement,

    YS

    • Bonjour Yann
      effectivement, l’idée n’est pas nécessairement de le comparer au premier test, mais plutôt de constater que ce qui compte, c’est d’adopter la bonne stratégie en fonction des écrits.
      Comme vous l’avez constaté tous les paragraphes ne sont pas utiles à la compréhension de la problématique, et c’est le cas dans de très nombreux écrits !

  18. Test n°2
    VB : 346,57
    TC : 6/12 taux de compréhension meilleure que le 1er
    VE = 173

    • bonjour Martine
      votre résultat est plutôt bon. Persévérez !

  19. Bonjour Linette,
    Voici mon nouveau résultat : VB : 322,03, TC : 0,91;VE : 292. Ma vitesse de lecture a baissé et mon niveau de compréhension a considérablement augmenté! Vu mon faible résultat en compréhension au précédent test, j’ai été beaucoup plus attentive et je n’ai pas appliqué d’autre technique que celle de lire la ou les 2 première et la dernière et parfois l’avant dernière phrase. Ce dernier texte me parait plus bref que le dernier, donc moins d’infos à retenir.
    Merci pour vos conseils!
    Sophie

    • Ce texte est en effet plus bref d’environ 500 mots, toutefois il contient des informations nombreuses car ce n’est pas un texte romancé.
      L’objectif de ce test 2 était de vous montrer qu’en choisissant une stratégie de lecture adaptée au texte lu, la compréhension n’était pas forcément mauvaise, au contraire.
      Par ailleurs, ce qui importe est la vitesse efficace : vous êtes passée de 199 au 1er test à 292 mots/minute !!

  20. VB : 413,52
    TC : 0,75
    VE : 310,14
    Quel changement par rapport au premier test !
    (VB : 393, TC : 0,5, VE : 196,5)
    Je pense que cela provient aussi d’un changement d’attitude par rapport au texte. Je lis des romans pour me détendre et des textes techniques pour apprendre. Je retiens donc mieux et je suis plus focalisée sur les informations contenues dans le texte.
    Merci pour les conseils et les tests !

  21. Bonjour Linette
    Résultats test 2 : VB=235, TC=0.75, VE=176. Je n’ai plus en tête les résultats du 1er test. Par conséquent, je ne connais pas mais progrès.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faîtes un lien vers l'un de vos articles !