Au secours ! Ma fille écrit en mode SMS…

 

langage SMS enfant

Ma fille aînée est désormais en CE1 : elle sait lire et apprendra prochainement les premières bases de l’orthographe.

Malgré son parcours scolaire jusqu’ici sans fautes, je ne peux m’empêcher de m’inquiéter : elle adore écrire, que ce soient des petits messages ou des mots doux, à sa petite soeur, son papa ou des amies.

Seulement voilà : ses écrits sont truffés de fautes, elle écrit naturellement dans ce que d’autres appellent le langage SMS.

 
 

D’où vient ce langage SMS ?

 

D’après ce que j’en observe, elle écrit tout simplement comme elle entend !

« Je vé invité mes copines à mon  aniversère », « tu fé un gato », le dofin »….Quelle horreur ! Même si je suis fière de ses efforts pour écrire et communiquer, ces fautes me font craindre le pire quant à son apprentissage de l’orthographe. Va-t-elle réussir à se défaire de cette habitude de tout écrire comme elle l’entend ? Après quelques recherches sur le net, je suis tombée sur un article du Monde qui m’a rassurée. Je vous en livre la synthèse dans cet article….

 
 

1er constat : Ecrire « SMS » ne nuirait pas à l’orthographe

 

D’après une étude publiée le 18 mars 2014 par le Centre national de la recherche scientifique (CNRS), le langage SMS ne nuit pas à l’orthographe telle que nous l’avons apprise sur les bancs de l’école. En fait, il existe un registre de l’écrit traditionnel et un registre de l’écrit SMS ; les deux sont indépendants l’un de l’autre, un peu comme si les deux langues étaient bien distinctes.

Pour réaliser cette étude, des collégiens de 6e et de 5e se sont prêtés au jeu. Pour que l’étude soit la plus significative, ils ont été choisis car ils ne possédaient pas de téléphones portables avant le début de l’étude. Ils ont accepté de montrer leurs SMS aux cherheurs :  au total, près de 5 000 SMS ont ainsi pu être étudiés.

 
 

2e constat : meilleur l’élève est en orthographe, plus vite il s’approprie le langage SMS.

 

Les chercheurs ont donc étudié ces textismes (noms savants pour désigner le mot « koi » plutôt que « quoi »), ainsi que les bulletins scolaires des élèves et leurs résultats à une dictée standardisée.

Au bout d’un an, leur conclusion a été la suivante : la pratique du langage SMS n’a pas nui à leurs résultats scolaires. Etonnamment, les meilleurs élèves se sont même attribués plus rapidement ce nouveau langage !

D’après l’étude, « il n’y aurait donc aucune raison de se méfier des SMS. Au contraire, ils constituent – au même titre que les mails, les messageries instantanées, les blogs, les forums et autres facebook – une nouvelle occasion de pratiquer l’écrit ».

Voilà de quoi se trouver rassurée… L’étude ne dit toutefois pas ce qu’il en est des enfants en phase d’apprentissage de l’orthographe : ma fille n’a que 6 ans, elle n’a pas de téléphone portable, je ne peux donc pas dire que c’est l’utilisation intensive des SMS qui lui fait commettre des fautes.

Avec le temps et la patience de ses professeurs (et la mienne !), elle devrait donc apprivoiser l’orthographe dite « traditionnelle » !

 
 

Et vous, avez-vous constaté un langage SMS inné chez vos enfants ?

 

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faîtes un lien vers l'un de vos articles !