Lecture active : les gestes et postures à adopter…

lire plus vite

Flickr – Mike Licht,NotionsCapital.com

Aujourd’hui, voyons les gestes et postures qui feront de vous un meilleur lecteur ou une meilleure lectrice.

Bien que j’aime à me détendre parfois avec un roman, étendue lascivement – et passivement – sur mon canapé, il m’est apparu que ce n’était pas dans cette position que je lisais le plus vite.

Cela pourrait aller sans le dire mais c’est toujours mieux en le disant. Pour lire vite, il faut donc se conditionner pour cela. Voyons comment améliorer votre vitesse de lecture très simplement.

 
 
 

Un lecteur actif est un lecteur assis

 

Vous êtes décidé à lire vite ? Très bien ! Vous avez déterminé votre objectif de lecture ? Encore mieux !

Alors soyez détendu et asseyez-vous à votre espace de travail. Celui-ci doit être correctement éclairé et tempéré pour créer des conditions propices à la concentration. Vos jambes doivent être repliées et vos pieds bien ancrés à plat dans le sol. Votre dos doit être bien droit, vos épaules relâchées et votre poids est supporté par votre magnifique postérieur. Il ne vous reste plus qu’à poser les mains bien à plat sur votre bureau et vous voilà bien installé pour booster votre vitesse de lecture.

Rien que le fait d’être correctement installé peut vous permettre de lire plus vite ! D’une manière générale, cette position favorise une attitude active et développe votre concentration.

Or pour lire vite, il faut être concentré !

 
 

Un lecteur actif a toujours un stylo en main !

 

Avez-vous un stylo à portée de la main ou mieux un crayon de papier ? Oui ? Alors prenez-le en main !

Pourquoi donc faut-il avoir un stylo en main ? Pour lire à voix haute en lisant les mots au bout de son stylo ? Ben non, c’est pour annoter à même votre support de lecture bien sûr !

Sacrilège ! Qu’on brule cette hérétique !

Si vous avez pensé cela, je vous arrête tout de suite : écrire sur un livre ne vous enverra pas au bûcher ! D’une part la peine de mort est abolie en France et d’autre part, il n’a jamais été aussi facile d’écrire et publier un livre qu’aujourd’hui ! Il n’y a qu’à voir le nombre d’e-books qui vous sont offerts sur la blogosphère. La grande époque des scribes qui barbouillaient leurs enluminures une à une est révolue et le livre a perdu son caractère sacré …

Soyez tranquille et prenez des notes directement sur votre support de lecture, qu’il s’agisse d’un livre, d’une note de service ou d’un article de presse … personne ne viendra vous emprisonner pour cela !

Il vous serait également utile d’avoir à la portée de la main un calepin ou une réserve de feuilles blanches. Personnellement, je préfère cette dernière solution. C’est en effet plus adapté pour réaliser du mind-mapping ou une carte mentale en français. Nous verrons cela dans un prochain article.

Le fait d’avoir un stylo va vous permettre d’améliorer votre efficacité. En effet, cela ne va pas forcément améliorer votre vitesse brute de lecture mais cela risque bien d’améliorer votre taux de compréhension du document. Par ailleurs, en annotant dans la marge, vous retrouverez très facilement les idées-clés lorsque vous ré-ouvrirez le document pour en citer un passage ou pour vérifier vos hypothèses de travail.

 
 

Votre environnement de lecture est-il calme ?

 

Dernier point à vérifier et je sais à quel point c’est de plus en plus difficile au travail avec l’avènement de l’open-space : lisez-vous dans un environnement calme ou êtes-vous au contraire dérangé toutes les 5 min par le téléphone qui sonne, Pierre qui vient vous poser une question de la plus haute importance, Paul qui râle parce que la photocopieuse est encore en panne et Jacques qui parle d’un problème avec un client que vous ne pouvez vous empêcher d’écouter ?

La réponse est très probablement la 2ème ! Pour être un lecteur actif et lire plus vite, peut-être faudra-t-il vous organiser des plages de lecture dans votre agenda, plages pendant lesquelles vous fermerez la porte du bureau en demandant à ce que personne ne vienne vous déranger.

Petit acte, grandes conséquences : il est fort probable que vous puissiez lire plus vite et au final traiter plus d’informations dans ce contexte. Vous gagnerez grandement en efficacité ! Par ailleurs, vous gagnerez peut-être plusieurs heures de travail effectif par semaine en procédant de la sorte.

Imaginez tout ce que vous pourriez faire en plus si l’on vous offrait 2 heures de plus ? Prendre un cours de musique ou de dessin ? Revoir le projet que vous laissez de côté depuis si longtemps ? Passer plus de temps avec votre mari et vos enfants ? Assister à une conférence ? Un concert ? Faire du sport ? Vous seuls le savez …

 
 

Lire plus vite, ce n’est si pas compliqué !

 

Voilà, ces 3 petites astuces sont toutes bêtes mais il est parfois difficile de les appliquer. En vous organisant pour les mettre en oeuvre – ce n’est pas si compliqué si l’on s’en donne la peine – votre efficacité risque bien d’augmenter !

Nous n’avons pas encore abordé le sujet des exercices pour booster votre vitesse de lecture effective mais j’espère vous avoir démontré que la lecture est un tout et que pour améliorer son efficacité personnelle, parfois, les petites résolutions valent mieux que les techniques les plus élaborées.

Et vous, connaissez-vous d’autres astuces simples à mettre en oeuvre pour lire plus vite ?

 

4 Commentaires

  1. Je ne connais pas d’astuces pour lire plus vite. Par contre je suis preneuse de tout ce qui pourrait me faire gagner du temps dans ma journée.
    Si je te comprends bien : la lecture les soirs au lit, couché n’est pas terrible pour lire vite? Sinon, un stylo en main, environnement calme, ça c’est systématique.

    • tout dépend ce que tu lis le soir ! S’il s’agit de romans et de lectures plaisir, pas de pb ! Par contre, s’il s’agit de livres de développement personnel, mieux vaut appliquer les méthodes décrites ici pour lire de manière efficace, sans perdre de temps.

  2. Bonjour, je découvre à l’instant votre site. Ma fille de 6 ans a beaucoup de difficulté pour apprendre à lire. Elle n’arrive pas à se concentrer, mélange les syllabes même avec des chiffres, ne les retiens pas et n’avance pas dans son apprentissage… Elle va passer un bilan pour déceler une dyslexie ou autre. Pouvez-vous me donner une astuce pour qu’elle puisse évoluer dans cet apprentissage ? J’ai déjà pris bonne note de toutes les infos de votre site ! Merci

    • Bonjour
      l’apprentissage de la lecture est effectivement particulièrement compliqué. Vous avez eu le bon réflexe : la première chose à faire est de comprendre d’où viennent les difficultés de votre fille et de poser un « diagnostic », qui vous orientera vers le professionnel adéquat.
      Ensuite, je note qu’elle a du mal à se concentrer : est-ce pareil à l’école et à la maison ?
      Un enfant agité ne peut se concentrer : un truc peut être de la laisser jouer, se défouler en rentrant de l’école, et ensuite de revenir au calme avant d’entamer les devoirs et les exercices de lecture /écriture.
      Avant un devoir de lecture, vous pouvez aussi lui expliquer que vous allez lire ensemble telle partie (en la montrant avec votre doigt), pour que votre fille comprenne ce que vous allez faire (notion d’objectif) et que le texte est « court ». Vous pouvez la rendre active en lui demandant de souligner d’une couleur les mots « faciles » et d’une autre ceux qui lui semblent les plus difficiles.
      J’espère avoir pu vous aider un peu.
      Bon courage à vous : les difficultés d’apprentissage sont évidemment très stressantes pour les parents, mais bien accompagné, un enfant peut tout surmonter, j’en reste persuadée !

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faîtes un lien vers l'un de vos articles !