Hommes / Femmes : pas le même cerveau ?

cerveau homme / cerveau femme

Il y a un an paraissait une étude de l’université de Pennsylvanie sur les différences entre les cerveaux de l’homme et de la femme…

De quoi chambouler notre conception de l’égalité hommes / femmes…

 
 

Cerveau de l’homme / cerveau de la femme : quelles différences ?

 

L’étude en question montre que plus de connexions sont visibles à l’intérieur même de chaque hémisphère du cerveau de l’homme. Pour la femme, ce sont les connexions entre les deux hémisphères qui sont les plus nombreuses.

Ces différences apparaissent véritablement à partir de l’âge de 12 ans. L’adolescence, avec ses bouleversements hormonaux et chimiques, semble créer cette différence cérébrale.

Mais que penser de ces différences biologiques ?

Catherine MONNOT, ethno-anthropologue, spécialiste de de l’étude des genres (masculin et féminin), souligne que ces différences ne changent rien en ce qui concerne la question de l’égalité hommes / femmes.

Ce n’est finalement qu’une différence de plus : de même que nous avons tous un ADN différent, nous sommes également « câblés » différemment au niveau du cerveau.

Ce dernier se modifie également en fonction de nos apprentissages et de notre métier : les taxis londoniens en sont un parfait exemple. Leur cerveau développe plus spécifiquement certaines de ses parties nécessaires au bon exercice de leur métier : mémorisation des noms de rues, organisation dans l’espace…

L’homme et la femme n’ont pas le même cerveau : et alors ? Leur manière d’appréhender un problème sera différente, cela ne signifie pas que l’un ou l’autre sera plus à même de le résoudre…

 
 

Remettre en question l’égalité hommes / femmes pour une histoire de cerveau ?

 

L’égalité hommes / femmes ne peut être remise en cause pour une raison de différences de cerveau. Cela reviendrait à dire que nos différences d’ADN devraient également justifier des différences de droit !

Reprenons l’exemple qui vient tout de suite en tête : si une femme gère encore aujourd’hui à 80% les tâches ménagères du foyer, c’est tout simplement en raison d’habitudes culturelles. Si cela était dû à une différence cérébrale, dans ce cas les hommes célibataires seraient proprement incapables de faire le ménage, les courses et autres activités souvent dévolues aux femmes…

 
 

Une école pour les cerveaux masculins, une autre pour les cerveaux féminins ?

 

Plusieurs études ont montré que les mathématiques sont plutôt le domaine des garçons alors que les filles sont plus à l’aise dans le domaine littéraire. Mais pourquoi considérer qu’être « bon en maths » est supérieur à « être doué pour le français » ? Le biais serait alors de créer des filières masculines, d’autres féminines…

Nous savons également que les filles sont meilleures que les garçons à tous les niveaux scolaires, du primaire à l’université.

Au final, pourtant, peu d’entre elles occupent des postes à responsabilités. Les filles se dirigent vers des filières courtes, à faibles débouchés et rémunération, alors même qu’elles ont démontré leur supériorité scolaire durant toute leur jeunesse .

Ceci est le poids de notre culture, de notre Histoire. Il s’agit là de contraintes éducatives et sociales, et pas biologiques.

En conclusion, j’ai envie de dire : pourquoi réaliser de telles études ? Quel était l’objectif ? J’ai le sentiment que ces chercheurs de Pennsylvanie avaient envie de montrer qu’Hommes et Femmes avaient le même cerveau et … leurs recherches ont montré le contraire.

Dès lors, nombre de spécialistes se voient interrogés, pour empêcher toute récupération de l’étude en question visant à une réorganisation de la société en fonctions des aptitudes supposées de chacun des sexes… Car là est le risque… Et si notre efficacité, voire notre efficience personnelle dans tel ou tel domaine était finalement conditionnée par notre genre ? Rien que d’y penser, mon envie d’humanisme et d’égalité en prend un coup…

 

PARTAGEZ !!

 

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faîtes un lien vers l'un de vos articles !